Biométrie du réseau veineux

Biométrie du réseaux veineux

La biométrie des veines de la main ou des doigts de la main est une technologie développée au Japon.

Le principe est d'identifier l'unicité du dessin du resaux veineux.

 

Le lecteur de la biométrie veineuse le plus répendu en France est le lecteur BIOVEIN avec un capteur Hitachi.

 

Le capteur biométrique émet une lumière infrarouge. La lumière infrarouge permet de mettre en avant l'hémoglobine contenue dans le sang des veines.

En effet, les tissus humains sont relativement transparents à la lumière infrarouge. Cette fréquence de luimière peut donc traverser plusieurs centimètres de tissus. Par contre, la molécule d'hémoglobine réfléchit la lumière infrarouge.

 

La lumière infrarouge met donc en avant une sorte de carte routière du réseau veineux.

Le capteur biométrique relève des points d'intersection des veines les plus visibles.

Le lecteur biométrique mesure les distances entre les principaux points d'intersections des veines les plus visibles.

En finalité, le lecteur biométrique ne mémorise que des distances entre des intersection de veines.

La lumière infrarouge reste sans danger pour la santé, cette fréquence de lumière est largement répandu dans la nature. nous connaissons la lumière infrarouge aussi grace à la télécommande de télvision.

 

Il existe deux types de lecteurs biométriques veineux pour le contrôle d'accès :

- Biométrie des veines du doigt de la main,

- Biométrie des veines de la paume de la main.

 

La première, la biométrie des veines du doigt de la main, est la plus connue en France.

La seconde, la biométrie des veines de la paume de la main est plus rare. En effet, il semble difficile pour l'utilisateur de toujours bien positionner sa main toujours de la même façon sur le capteur biométrique afin d'avoir toujours une bonne lecture des données biométriques.

Biométrie du réseaux veineux
Exemple d'utilisation de lecteur biométrique des veines

Exemple d'utilisation de lecteur biométrique des veines

L'exemple  d'utilisation de lecteur biométrique des veines pour le contrôle d'accès des locaux, salle informatique ou laboratoire est le lecteur BIOVEIN.

Pour connaitre les caractéristiques techniques du BIOVEIN, cliquez ici

Biométrie veineuse, RGPD et la CNIL

Depuis la mise en place du RGPD ( Règlement Général Protection des Données), il est difficile de rendre conforme une installation de contrôle d'accès utilisant des lecteurs biométriques veineux.

En effet, la majorité des lecteurs mémorise actuellement les données biométriques des utilisateurs dans la mémoire interne du lecteur biométrique.

Le RGPD et la CNIL préconisent que les utilisateurs, les salariés, aient la maitrise de leurs données biométriques.

En savoir plus sur la CNIL et la biométrie veineuse

>
Biométrie veineuse, RGPD et la CNIL

Problèmes de la biométrie veineuse

Il est déconseillé d'utiliser des lecteurs de la biométrie des veines en extérieur.

La technologie de lecture des veines reste sensible à la lumière du soleil et aux mains froides.

 

Biométrie veineuse et problème du soleil :

La lumière du soleil atténue la lumière infrarouge émise par le lecteur, et le capteur biométrique n'arrive plus à identifier les intersections des veines de la personne s'identifiant.

 

Biométrie veineuse et problèmes des mains froides :

Le refroidissement des mains est principalement dû à une diminution de la circulation sanguine. Un afflux sanguin plus faible altère la capicité du capteur biométrique à identifier l'utilisateur. 

 

Nous conseillons l'utilisation de lecteurs biométriques des veines en intérieur.

 


 

Pour plus d'informations sur les technologies biométriques :

- Comment fonctionne la biométrie de la forme de la main ? cliquez ici

- Comment fonctionne la biométrie de l'empreinte digitale ? cliquez ici

- Comment fonctionne la biométrie du réseau veineux ? cliquez ici